Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

jeudi 8 mars 2012

C'est moi qui l'a cousu

  • « [...] il y a un garçon d'environ 12 ans qui est venu me voir et qui m'a demandé si c'était moi qui avait cousu son baluchon. »
    (Caroline Montpetit citant Pauline Fortin, dans Le Devoir du 7 mars 2012.)

Le verbe ayant pour sujet le pronom relatif qui s'accorde avec l'antécédent du relatif, c'est-à-dire avec le nom ou le pronom que le relatif représente. Dans le cas qui nous occupe, il s'agit du pronom personnel moi, de la première personne du singulier.

Il fallait écrire :

« [...] il y a un garçon d'environ 12 ans qui est venu me voir et qui m'a demandé si c'était moi qui avais cousu son baluchon. »

De même, il faudrait dire :

C'est moi qui l'ai cousu.

Line Gingras
Québec

« Enfants des centres jeunesse – Un baluchon pour transporter sa vie » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/344471/enfants-des-centres-jeunesse-un-baluchon-pour-transporter-sa-vie

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 01:41 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire