Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 27 janvier 2012

Une histoire de corde

  • Il a pris une corde dans la voiture, est retourné sur le bord de l'écluse, et l'a lancé dans l'eau. Personne ne l'a agrippé.
    (Christiane Desjardins, dans La Presse du 25 janvier 2012.)

Hamed Shafia raconte qu'il a pris une corde, qu'il l'a lancée dans l'eau, mais que personne ne l'a agrippée.

Le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir s'accorde avec le complément d'objet direct, si celui-ci est placé devant le verbe. Dans la phrase à l'étude, le participe pris reste donc invariable, alors que lancé et agrippé doivent s'accorder au féminin singulier.

Line Gingras
Québec

« Le fils Shafia est "coupable de stupidité", selon son avocat » : http://www.cyberpresse.ca/actualites/dossiers/proces-shafia/201201/25/01-4489335-le-fils-shafia-est-coupable-de-stupidite-selon-son-avocat.php

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Posté par Choubine à 02:59 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]