Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 13 novembre 2011

À vos risques

  • Au bout du compte, c'est la juge Charbonneau qui a dû rappeler M. Charest à l'ordre. S'il croyait qu'elle se contenterait de pouvoirs distillés au compte-gouttes et risquer de compromettre la crédibilité de sa commission pour lui éviter de perdre la face, il s'est manifestement trompé sur la personne.
    (Michel David, dans Le Devoir du 12 novembre 2011.)

Qu'a voulu dire le chroniqueur?

S'il croyait [...] risquer de compromettre la crédibilité de sa commission? Ce n'est pas M. Charest qui aurait pris ce risque, mais la juge Charbonneau (pour éviter à M. Charest de perdre la face).

S'il croyait qu'elle se contenterait de [...] et [de] risquer de compromettre la crédibilité de sa commission? Mais si la juge ne se « contentait » pas de risquer de compromettre cette crédibilité, c'est qu'elle la compromettrait pour de bon. Ce n'est évidemment pas le cas.

On pouvait écrire :

S'il croyait qu'elle se contenterait de pouvoirs distillés au compte-gouttes et risquerait [ou et qu'elle risquerait] de compromettre la crédibilité de sa commission pour lui éviter de perdre la face, il s'est manifestement trompé sur la personne.

Line Gingras
Québec

« Le pantin » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/335919/le-pantin

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Posté par Choubine à 23:43 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [2] - Permalien [#]