Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 2 septembre 2011

Les derniers seront les premiers

  • [...] la goutte ayant fait débordé un vase rempli de contentieux politiques [...]
    (Serge Truffaut, dans Le Devoir du 2 septembre 2011.)

Il fallait l'infinitif, comme dans L'institutrice a fait sortir les enfants :

[...] la goutte ayant fait déborder un vase rempli de contentieux politiques [...]

  • [...] le CNT [Conseil national libyen de transition] a du coup étouffé la sympathie que bien des Algériens éprouvaient pour les voisins. Et ce, d'autant plus rapidement que ces derniers, Bouteflika en tête, n'admettent pas la présence de l'OTAN, donc des Occidentaux, en dehors de son champ d'action traditionnel.

Ces derniers, d'un point de vue grammatical, ce sont les voisins. Mais les voisins, ici, ce sont les Libyens; il va de soi que monsieur Bouteflika, président de l'Algérie, ne peut pas être à leur tête. L'éditorialiste a sans doute voulu dire :

[...] le CNT [Conseil national libyen de transition] a du coup étouffé la sympathie que bien des Algériens éprouvaient pour les voisins. Et ce, d'autant plus rapidement que les premiers, Bouteflika en tête, n'admettent pas la présence de l'OTAN [...]

Line Gingras
Québec

« Le contentieux libyen – Algérie honnie » : http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/330531/le-contentieux-libyen-algerie-honnie

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Posté par Choubine à 04:20 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire