Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

samedi 13 août 2011

Soigner les malheurs, le malheur? Partager ses semblables?

  • « Un homme auparavant indéniablement sensible au malheur de ses semblables, porté à les soigner, voire à les partager, y devient soudain aveugle dès qu'il s'agit de certains d'entre eux, au point de prendre le risque d'aggraver la menace qui pèse sur eux. »
    (Henri Godard cité par Chantal Guy, dans La Presse du 13 août 2011. Il est question de Louis-Ferdinand Céline, qui était médecin. M. Godard a rédigé une biographie de Céline, publiée chez Gallimard.)

Un médecin est idéalement porté à soigner ses semblables; mais je ne pense pas qu'il puisse les partager, même s'il peut partager leurs malheurs. Et peut-il vraiment soigner leurs malheurs – ou leur malheur? Les deux verbes doivent pourtant avoir le même complément, auquel le pronom personnel doit renvoyer sans équivoque. On aurait pu écrire :

Un homme auparavant indéniablement sensible aux souffrances de ses semblables, porté à les soulager, voire à les partager, y devient soudain aveugle dès qu'il s'agit de certains d'entre eux, au point de prendre le risque d'aggraver la menace qui pèse sur eux.

Un homme auparavant indéniablement sensible à la souffrance de ses semblables, porté à la soulager, voire à la partager, y devient soudain aveugle dès qu'il s'agit de certains d'entre eux, au point de prendre le risque d'aggraver la menace qui pèse sur eux.

Un homme auparavant indéniablement sensible à la souffrance des autres, porté à la soulager, voire à la partager, y devient soudain aveugle dès qu'il s'agit de certains de ses semblables, au point de prendre le risque d'aggraver la menace qui pèse sur eux.

Line Gingras
Québec

« L'ivresse des mots » : http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/chantal-guy/201108/13/01-4425723-livresse-des-mots.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_chantal-guy_3760_section_POS1

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Posté par Choubine à 14:39 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]