Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

jeudi 16 juin 2011

On s'en rend conte, c'est passé dû

Passé dû; anglicisme; calque de l'anglais.

  • Le résultat, c'est un genre musical particulièrement ampoulé, remarquablement pompier, invariablement quétaine, complètement passé dû.
    (Alain Dubuc, dans La Presse du 15 juin 2011.)

L'utilisation de passé dû, calque de past due, me semble ici un trait d'humour. Normalement, dans le contexte, on aurait écrit dépassé, démodé...

  • L'aventure était condamnée au ridicule. Et on s'en rend conte dès la première ligne, celle du titre : Ô Kébek.

Ridicule, en effet :

Et on s'en rend compte dès la première ligne...

Line Gingras
Québec

« Pôvre Kébek » : http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/alain-dubuc/201106/14/01-4409179-povre-kebek.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_alain-dubuc_3261_section_POS1

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Posté par Choubine à 16:59 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire