Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

samedi 16 avril 2011

Le candidat qu'il croit le mieux placer

  • Et pour arriver à ses fins, il prendra position en faveur du candidat qu'il croit le mieux placer pour battre celui du Parti conservateur.
    (Manon Cornellier, dans Le Devoir du 8 avril 2011.)

On pourrait écrire :

L'étudiante sourit narquoisement au candidat, qu'elle croyait mettre dans l'embarras en lui posant cette question.

L'étudiante croyait qu'elle mettait le candidat dans l'embarras.

Dans la phrase à l'étude, cependant, le verbe croire n'est pas suivi d'un autre verbe, mais d'un adjectif (attribut du complément d'objet direct); la formulation est à peu près l'équivalente de celle-ci :

... il prendra position en faveur du candidat qu'il croit le plus capable de battre celui du Parti conservateur.

Il fallait donc écrire :

Et pour arriver à ses fins, il prendra position en faveur du candidat qu'il croit le mieux placé pour battre celui du Parti conservateur.

Line Gingras
Québec

« Le poids d'un vote » : http://www.ledevoir.com/politique/elections-2011/320663/le-poids-d-un-vote

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Posté par Choubine à 03:39 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]