Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 15 mars 2011

Traîner des pieds ou traîner les pieds?

  • Pour l'ancien ministre libyen de l'Immigration Ali Errishi, qui a claqué la porte du gouvernement peu après le début de la révolte, les États-Unis « traînent des pieds » pour aider l'opposition en Libye [...] « Ils ont traîné les pieds, pour une raison que j'ignore. »
    (Marco Bélair-Cirino, dans Le Devoir du 7 mars 2011.)

D'après ce que je peux voir dans le Petit Robert, le Lexis et le Trésor de la langue française informatisé, consultés à l'article « traîner », on emploie l'expression traîner les pieds, dans laquelle traîner est un verbe transitif appelant un complément d'objet direct, et non pas traîner des pieds, où traîner serait un verbe intransitif, accompagné d'un complément circonstanciel de manière :

Vers le soir, les hommes traînaient les pieds. (Romains, dans le Trésor, à l'article « pied ».)

Chacun se mit à étouffer sous le sac, à traîner des pieds pesants et meurtris. (Benjamin, dans le Trésor, à l'article « pied ».) [Noter que des pieds pesants et meurtris est complément d'objet direct du verbe traîner. Chacun se mit à traîner quoi? Des pieds pesants et meurtris. Chacun se mit à traîner les pieds, qui étaient pesants et meurtris.]

Line Gingras
Québec

« Libye : la pression monte sur Obama » : http://www.ledevoir.com/international/afrique/318238/libye-la-pression-monte-sur-obama

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Posté par Choubine à 03:04 - Langue et traduction - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Trainer les pieds

    On ne peut pas contester son utilisation pour la description d'hommes fatigués, mais l'expression, employée en politique, est plus couramment descriptive de l'hésitation, de la lenteur à décider.

    Posté par Sceptique, mercredi 16 mars 2011 à 11:06

Poster un commentaire