Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mercredi 9 mars 2011

Les citoyens et son environnement

  • « Il est facile d'envisager un système qui permettrait aux citoyens d'informer la ville des choses défectueuses dans son environnement [lampadaires, nids-de-poule...] et qui serait relié au système de gestion de ces problèmes, dit Antoine Beaupré. Cela aurait une incidence sur l'efficacité du service public, mais aussi sur ses coûts. »
    (Fabien Deglise, dans Le Devoir du 7 mars 2011.)

En disant son environnement, monsieur Beaupré voulait parler de l'environnement du citoyen – et non des citoyens. Il fallait écrire :

« Il est facile d'envisager un système qui permettrait au citoyen d'informer la ville des choses défectueuses dans son environnement [...] »

  • ... qui espère qu'une politique de données ouvertes sera rapidement adoptée à Montréal, comme l'ont fait Toronto, Calgary, Vancouver, San Francisco, par exemple, dans les derniers mois.

Je recommanderais de construire de la même manière – à la voix active ou à la voix passive – les deux membres de phrase qui servent à établir une comparaison :

... qui espère que Montréal adoptera rapidement une politique de données ouvertes, comme l'ont fait Toronto, Calgary, Vancouver, San Francisco, par exemple, dans les derniers mois.

... qui espère qu'une politique de données ouvertes sera rapidement adoptée à Montréal, comme elle l'a été à Toronto, Calgary, Vancouver, San Francisco, par exemple, dans les derniers mois.

Line Gingras
Québec

« Le grand cri numérique de la liberté » : http://www.ledevoir.com/societe/medias/318193/le-grand-cri-numerique-de-la-liberte

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Posté par Choubine à 00:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]