Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

samedi 19 février 2011

Ne fusse qu'une seule fois

Fusse, fût-ce; grammaire; conjugaison du verbe être; orthographe.

  • Lorsqu’on écoute Yvon Deschamps, ne fusse qu’une seule fois, raconter ses monologues, ils se figent dans notre inconscient...
    (Luc Boulanger, dans Le Devoir du 19 février 2011.)

La forme fusse existe, mais elle correspond à la première personne du singulier de l'imparfait du subjonctif, et non pas à la troisième : que je fusse, que tu fusses, qu'il fût... :

Je ne peux rien vous promettre, fût-ce pour vous faire plaisir. (Petit Robert.)

On pouvait écrire :

Lorsqu’on écoute Yvon Deschamps, ne fût-ce qu'une seule fois...
Lorsqu’on écoute Yvon Deschamps, ne serait-ce qu’une seule fois...

Line Gingras
Québec

« Théâtre – Deschamps d’honneur » : http://www.ledevoir.com/culture/theatre/317167/theatre-deschamps-d-honneur

Posté par Choubine à 01:58 - Langue et traduction - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    inversion

    Dans ma tête, j'aurais pensé "ce ne fut qu'une seule fois" alors j'aurais su qu'il fallait écrire "fût-ce". Mais j'aurais probablement accroché sur l'accent circonflexe!

    Posté par ClaudeL, samedi 19 février 2011 à 15:12

Poster un commentaire