Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 11 février 2011

Le temps est maintenant venu

  • ... l'argument du NPD voulant que l'adoption d'un projet de loi ne soit pas précipité...
    (Gilles Duceppe, dans Le Devoir du 10 février 2011.)

D'après la construction de la phrase, ce n'est pas le projet de loi qui ne doit pas être précipité, mais son adoption, noyau du groupe sujet :

... l'argument du NPD voulant que l'adoption d'un projet de loi ne soit pas précipitée...

* * * * *

  • ... il m'apparaît toujours que le temps est maintenant venu d'agir.

A-t-on voulu produire un effet d'insistance? L'adverbe maintenant, à mes yeux, n'est que superflu dans cette phrase :

... il m'apparaît toujours que le temps est maintenant venu d'agir.

Line Gingras
Québec

« Lettres – Le temps est maintenant venu d'agir » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/316438/lettres-le-temps-est-maintenant-venu-d-agir

Posté par Choubine à 00:00 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]