Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 11 janvier 2011

Ils ne sont pas inquiets qu'elle rattrapera son retard

Inquiet que + futur; grammaire française; syntaxe du français.

  • ... elle a déjà fait beaucoup de chemin. Ses parents ne sont aucunement inquiets qu'elle sera bientôt au même niveau de développement que les autres enfants de son âge.
    (Mathieu Lamothe, dans Le Nouvelliste du 10 janvier 2011.)

Il est question ici de la petite Manuela, arrivée d'Haïti en janvier dernier, deux semaines après le séisme, et dont je suis assidûment les aventures depuis, avec beaucoup d'intérêt et de joie.

Selon Girodet, l'adjectif inquiet se construit parfois avec que et le subjonctif :

Je suis inquiet qu'il mette si longtemps à répondre.
Je suis inquiète qu'il n'ait pas écrit.
(Petit Robert.)

Dans les deux phrases ci-dessus, la proposition introduite par la conjonction que indique le motif d'inquiétude. Cependant, les dictionnaires généraux et les ouvrages de difficultés que j'ai sous la main ne reçoivent pas le tour être inquiet que au sens de douter que, suivi d'un verbe à l'indicatif, pour introduire une chose que l'on craint de ne pas voir se réaliser. Cette construction me paraît incorrecte. On aurait pu écrire, par exemple :

Ses parents ne doutent aucunement qu'elle sera bientôt au même niveau de développement que les autres enfants de son âge.

Ses parents n'ont aucune inquiétude : elle sera bientôt au même niveau de développement que les autres enfants de son âge.

Ses parents ne sont pas inquiets : elle sera bientôt au même niveau de développement que les autres enfants de son âge.

Line Gingras
Québec

« Haïti : Le bonheur après la tragédie » : http://www.cyberpresse.ca/le-nouvelliste/actualites/201101/10/01-4358532-haiti-le-bonheur-apres-la-tragedie.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4__2501_section_POS1

Posté par Choubine à 07:46 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    MERCI...

    Bonjour Line,
    Je viens de découvrir votre blogue. Je le trouve si intéressant que je l'ai ajouté à ma liste de blogues préférés sur mon propre site. Je vous remercie de prendre le temps de nous éclairer sur les subtilités de la langue française. Je vous serai à l'avenir fidèle...
    Au plaisir,
    Annie :-)

    Posté par Annie Perreault, mardi 11 janvier 2011 à 10:35
  • Merci pour vos bons mots, Annie. Je viens de «feuilleter» un peu votre carnet; j'ai beaucoup aimé ce que j'y ai lu, en particulier cette passionnante entrevue avec Alain Bergeron. Vous recevrez souvent ma visite...

    Posté par Choubine, mardi 11 janvier 2011 à 16:40

Poster un commentaire