Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 10 décembre 2010

Beaucoup de nous le savaient

Beaucoup de nous ou beaucoup d'entre nous, beaucoup parmi nous; beaucoup de vous ou beaucoup d'entre vous, beaucoup parmi vous; beaucoup d'eux ou beaucoup d'entre eux, beaucoup parmi eux; beaucoup d'elles ou beaucoup d'entre elles, beaucoup parmi elles; beaucoup de suivi d'un pronom personnel; grammaire française; syntaxe du français.

  • Au Mexique, une plaque commémorative a été inaugurée, hier soir, au Club des journalistes de Mexico, en l'honneur de Julian Assange, « pour sa contribution à la conscience de l'humanité en donnant les preuves de ce que beaucoup de nous savaient déjà ».
    (Marco Bélair-Cirino, d'après Reuters, l'AFP et l'AP, dans Le Devoir du 10 décembre 2010.)

Hanse et Blampain font observer, à l'article « beaucoup », que l'on emploie beaucoup d'entre ou beaucoup parmi devant un pronom personnel, et non pas beaucoup de :

... en donnant les preuves de ce que beaucoup d'entre nous savaient déjà.

... en donnant les preuves de ce que beaucoup parmi nous savaient déjà.

Bien entendu, beaucoup n'a pas ici le même sens que dans on exige beaucoup de nous.

Line Gingras
Québec

« La première cyberguerre mondiale » : http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/312757/la-premiere-cyberguerre-mondiale

Posté par Choubine à 03:58 - Langue et traduction - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    J'aurais été d'écrire:
    ... en donnant les preuves de ce que beaucoup d'entre nous savions déjà.

    Posté par ClaudeL, vendredi 10 décembre 2010 à 09:43
  • C'est une possibilité dans le cas présent; je vous invite cependant à voir ce billet : http://chouxdesiam.canalblog.com/archives/2005/09/29/850981.html

    Posté par Choubine, vendredi 10 décembre 2010 à 12:21
  • Très bien expliqué et documenté. J'utiliserai donc la troisième personne.

    Posté par ClaudeL, vendredi 10 décembre 2010 à 15:36

Poster un commentaire