Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 30 novembre 2010

Des voyageurs que l'on peut imaginés coincés

  • ... des voyageurs canadiens, que l'on peut aussi imaginés coincés à l'étranger...
    (Marie-Andrée Chouinard, dans Le Devoir du 29 novembre 2010.)

L'auxiliaire avoir est suivi d'un participe passé, mais ce n'est pas le cas du verbe pouvoir, qui appelle l'infinitif :

Des voyageurs que l'on a imaginés coincés à l'étranger.
Des voyageurs que l'on peut voir coincés à l'étranger.

... des voyageurs canadiens, que l'on peut aussi imaginer coincés à l'étranger...

Line Gingras
Québec

« Espace aérien – Les béni-oui-oui » : http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/311933/espace-aerien-les-beni-oui-oui

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 29 novembre 2010

Les descriptions de crimes de guerre commises...

  • ... l’indifférence quasiment généralisée à propos des descriptions pourtant très précises de crimes de guerre commises par les Américains dans ces deux pays.
    (Patrick Lagacé, dans son billet du 28 novembre 2010.)

Les descriptions sont précises, sans doute, mais ce sont des crimes qui ont été commis :

... l’indifférence quasiment généralisée à propos des descriptions pourtant très précises de crimes de guerre commis par les Américains dans ces deux pays.

Line Gingras
Québec

« WikiLeaks : l’ablation du muscle d’indignation » : http://blogues.cyberpresse.ca/lagace/2010/11/28/wikileaks-lablation-du-muscle-dindignation/

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 28 novembre 2010

On en n'a pas envie

On en n'a pas ou on n'en a pas.

  • Même si on en n'a pas vraiment envie.
    (Stéphane Laporte, dans La Presse du 27 novembre 2010.)

On écrit :

Même si je n'en ai pas vraiment envie.
Même si tu n'en as pas vraiment envie.
Même s'il n'en a pas vraiment envie.

Même si on n'en a pas vraiment envie.

Line Gingras
Québec

« Noël corrompu » : http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/stephane-laporte/201011/27/01-4346983-noel-corrompu.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_stephane-laporte_3270_section_POS1

Posté par Choubine à 05:47 - Langue et traduction - Commentaires [3] - Permalien [#]

samedi 27 novembre 2010

Lire les journaux en diagonal

En diagonal; lire en diagonal.

  • « ... on les lit parfois en diagonal avant de tomber sur une information ou un détail qui nous interpelle de manière intime. »
    (Alexandre Cadieux citant Carole Fréchette, dans Le Devoir du 27 novembre 2010.)

La locution adverbiale s'écrit en diagonale :

Lire en diagonale. (Petit Robert, Multidictionnaire, Lexis.)

Traverser une rue en diagonale. (Petit Robert.)

Un motif placé en diagonale. (Multidictionnaire.)

De longues traînées noires montent encore en diagonale le long des murs. (Flaubert, dans le Lexis.)

... on les lit parfois en diagonale...

Line Gingras
Québec

« 100 ans du Devoir : après la chanson, place au théâtre » : http://www.ledevoir.com/culture/theatre/311917/100-ans-du-devoir-apres-la-chanson-place-au-theatre

Posté par Choubine à 06:42 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 26 novembre 2010

Il n'a pas voulu spéculer des gestes qu'il poserait

Spéculer de quelque chose; spéculer sur quelque chose.

  • Il n'a pas voulu spéculer des gestes qu'il poserait si cette rétractation n'arrivait pas.
    (Denis Lessard, dans La Presse du 14 novembre 2010.)

L'emploi du verbe spéculer me paraît ici doublement incorrect. En premier lieu, d'après ce que je vois dans les dictionnaires généraux que j'ai sous la main, on ne spécule pas de quelque chose, mais sur quelque chose. En second lieu, spéculer s'utilise dans l'une ou l'autre des trois acceptions suivantes (définitions tirées du Trésor de la langue française informatisé) :

« Se livrer à des études, des recherches abstraites, théoriques » :

Un philosophe qui spécule sur le monde, sur la connaissance. (Valéry, dans le Petit Robert.)

Il importe peu au chrétien de spéculer sur la nature du mal. (Mauriac, dans le Lexis.)

« Faire des opérations financières, commerciales pour tirer profit des variations du marché » :

Spéculer sur des titres du secteur de la biotechnologie. (Multidictionnaire.)

« Compter sur quelque chose pour en tirer un profit, un avantage » :

Spéculer sur la bêtise humaine, sur la faiblesse, la naïveté d'un concurrent. (Lexis.)

[Elle comptait] spéculer sur la tendresse de son premier mari pour gagner son procès. (Balzac, dans le Petit Robert.)

Le capitaine [...] avait spéculé sur l'action bénéfique de l'air de la mer pour me ravigoter. (Céline, dans le Trésor.)

Il me semble qu'on aurait pu écrire :

Il n'a pas voulu indiquer ce qu'il ferait si cette rétractation n'arrivait pas.

Line Gingras
Québec

« "Parrain" : Charest exige des excuses de Deltell » : http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:QtcbfkCNDaYJ:www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-quebecoise/201011/14/01-4342589-parrain-charest-exige-des-excuses-de-deltell.php+lessard+%22charest+exige+des+excuses+de+deltell%22&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=ca

Posté par Choubine à 06:23 - Langue et traduction - Commentaires [1] - Permalien [#]

jeudi 25 novembre 2010

Des établissements qui représente le tiers du réseau des effectifs du réseau

  • Pour réaliser leur étude, les deux chercheurs [...] ont scruté les effectifs étudiants et leurs choix de matières dans 17 établissements collégiaux, qui, en proportion, représente le tiers du réseau des effectifs du réseau*.
    (Lisa-Marie Gervais, dans Le Devoir du 25 novembre 2010.)

... dans 17 établissements collégiaux qui, en proportion, représentent le tiers du réseau des effectifs du réseau.

  • ... parmi les 12 grandes compétences que les étudiants doivent acquérir à la fin de leur parcours collégial** [...]
    (Lisa-Marie Gervais, dans Le Devoir du 25 novembre 2010.)

J'imagine que les étudiants ne doivent pas attendre la fin de leur parcours collégial pour acquérir ces compétences :

... parmi les 12 grandes compétences que les étudiants doivent avoir acquises à la fin de leur parcours collégial...

Line Gingras
Québec

* « L'histoire du Québec en voie de disparition au cégep » : http://www.ledevoir.com/societe/education/311619/l-histoire-du-quebec-en-voie-de-disparition-au-cegep
** « Cégeps : l'histoire en voie de disparition » : http://www.ledevoir.com/societe/education/311670/cegeps-l-histoire-en-voie-de-disparition

Posté par Choubine à 05:30 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [2] - Permalien [#]

mercredi 24 novembre 2010

Aucun de leur projet de loi

  • Malgré cela, aucun de leur projet de loi n'a été défait.
    (Manon Cornellier, dans Le Devoir du 22 novembre 2010.)

Malgré cela, aucun de leurs projets de loi n'a été défait.

Line Gingras
Québec

« Hypocrisie et démocratie » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/311481/hypocrisie-et-democratie

Posté par Choubine à 05:47 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 23 novembre 2010

Sa décision de ne pas soumettre sa décision

  • Sa décision de ne pas soumettre sa décision de prolonger la présence militaire canadienne en Afghanistan au-delà de l'échéance de 2011 à un vote parlementaire est sans doute l'exception qui confirme la règle.

    S'il saisissait la Chambre des communes de son projet... (Chantal Hébert, dans Le Devoir du 15 novembre 2010.)

Je suggérerais :

Sa décision de ne pas amener le Parlement à se prononcer sur la prolongation de la présence militaire canadienne en Afghanistan au-delà de l'échéance de 2011 est sans doute l'exception...

Sa décision de ne pas amener le Parlement à se prononcer sur la présence militaire canadienne en Afghanistan au-delà de l'échéance de 2011 est sans doute l'exception...

Line Gingras
Québec

« Afghanistan et politique 101 » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/311004/afghanistan-et-politique-101

Posté par Choubine à 06:21 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 22 novembre 2010

Des traces de char qui circulaient

  • Pas facile de se retrouver dans le labyrinthe des rues dégagées où l'on peut voir des traces de char qui circulaient dans la ville. [Il s'agit de la ville de Pompéi.]
    (Pierre Gingras, dans La Presse du 21 novembre 2010.)

Ce ne sont certainement pas les traces qui circulaient, mais plutôt les chars :

... où l'on peut voir des traces de chars qui circulaient dans la ville.

Line Gingras
Québec

« Pompéi et ses casse-croûte » : http://www.cyberpresse.ca/voyage/destinations/europe/201011/18/01-4344069-pompei-et-ses-casse-croute.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B41_acc-dimanche-bandeau_372676_accueil_POS5

Posté par Choubine à 05:23 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 21 novembre 2010

Réfléchir à quitter ses fonctions

Réfléchir à + infinitif; réfléchir à faire quelque chose; grammaire française; syntaxe du français.

  • Vaillancourt doit réfléchir à quitter ses fonctions chez Hydro, dit Normandeau
    (Titre de deux articles : celui de PC dans Le Devoir, et celui de Denis Lessard dans La Presse du 19 novembre 2010.)

Le verbe songer peut s'employer avec à suivi d'un infinitif :

Il faut songer à partir. (Petit Robert.)

Songez à dire cela. (Hanse-Blampain.)

Songer à vendre une maison. (Trésor de la langue française informatisé.)

Les élèves songent à acheter un hamster pour la classe. (Multidictionnaire.)

Pas une seconde, je n'ai songé à vous retirer mon estime. (Troyat, dans le Lexis.)

J'ai songé à consacrer cette fortune à poursuivre l'assèchement des marécages. (Audiberti, dans le Lexis.)

D'après ce que je vois dans les dictionnaires, toutefois, le verbe réfléchir ne se construit pas de cette façon :

Réfléchis à ce que tu dis. (Petit Robert.)

Réfléchissez aux conséquences. (Hanse-Blampain.)

Il réfléchit à la question posée. (Multidictionnaire.)

Réfléchissez aux suites de cette décision. (Multidictionnaire.)

Il donnait à Hilzonde quinze jours pour réfléchir à ce projet. (Yourcenar, dans le Lexis.)

... il faut bien aimer un homme pour ne réfléchir à rien, pour oublier toutes les convenances. (Balzac, dans le Trésor.)

Je proposerais donc :

Vaillancourt doit songer à quitter ses fonctions...

Line Gingras
Québec

« Vaillancourt doit réfléchir à quitter ses fonctions chez Hydro, dit Normandeau » :
http://www.ledevoir.com/politique/quebec/311320/vaillancourt-doit-reflechir-a-quitter-ses-fonctions-chez-hydro-dit-normandeau
http://www.cyberpresse.ca/actualites/dossiers/le-monde-municipal-en-crise/201011/19/01-4344383-vaillancourt-doit-reflechir-a-quitter-ses-fonctions-chez-hydro-dit-normandeau.php

Posté par Choubine à 01:11 - Langue et traduction - Commentaires [1] - Permalien [#]