Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

lundi 4 octobre 2010

Si, si, si...

  • Un conseiller de Paul Martin m'avait même révélé à l'époque que, si les prises de position passées de Michaëlle Jean avait été connue, elle n'aurait jamais mis les pieds à Rideau Hall.
    (Vincent Marissal, dans La Presse du 2 octobre 2010.)

Le grand secret de ce mystérieux conseiller, d'après la construction de la phrase, ne portait pas précisément sur Michaëlle Jean ni sur sa position à l'époque, mais sur ses prises de position passées : ah, si elles avaient été connues...

Line Gingras
Québec

« Michaëlle Jean part, les deux solitudes restent » : http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/vincent-marissal/201010/02/01-4328908-michaelle-jean-part-les-deux-solitudes-restent.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_vincent-marissal_3280_section_POS1

Posté par Choubine à 01:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]