Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mercredi 14 juillet 2010

Pourvu qu'ils cuisinaient habilement leurs invités

Pourvu que + indicatif; pourvu que + subjonctif; pourvu que + indicatif ou subjonctif; grammaire française.

  • ... le téléspectateur se fichait complètement des opinions de ses chefs d'antenne, pourvu qu'ils cuisinaient habilement leurs invités. (Hugo Dumas, dans La Presse du 8 juillet 2010.)

D'après les ouvrages que j'ai consultés (Petit Robert, Lexis, Multidictionnaire, Hanse-Blampain, Trésor de la langue française informatisé), la locution conjonctive pourvu que est toujours suivie d'un subjonctif :

Oh! pourvu que je tienne jusqu'à l'aube. (Daudet, dans le Petit Robert.)

Que tous meurent, pourvu que je vive éternellement même tout seul. (Ionesco, dans le Lexis.)

Pourvu que la loi soit sauve, la vertu l'est aussi. (Rolland, dans le Trésor.)

Je proposerais donc :

... le téléspectateur se fichait complètement des opinions de ses chefs d'antenne, pourvu qu'ils cuisinent* habilement leurs invités.

* Dans un registre littéraire, on pourrait choisir l'imparfait du subjonctif, cuisinassent.

Line Gingras
Québec

« King Larry! » : http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/hugo-dumas/201007/07/01-4296424-king-larry.php

Posté par Choubine à 07:19 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    J'aurais bien aimé....

    "cuisinassent"....de la ragougnasse!

    Posté par Sceptique., mercredi 14 juillet 2010 à 12:13
  • ...cuisinassent, évidemment.

    Des chefs d'antenne, seraient-ce des crustacés genre langouste ou homard ? Antenne/ chef : je vois bien la chose moi, un petit homard bien cuisiné.

    Bonne pêche, Line !

    Posté par papistache, mercredi 14 juillet 2010 à 16:50

Poster un commentaire