Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

lundi 21 juin 2010

À petits feux

À petits feux ou à petit feu.

  • Ils adorent la nature, mais leur mode de vie la tue à petits feux. (Gil Courtemanche, dans Le Devoir du 19 juin 2010.)

Le Petit Robert, le Lexis, le Multidictionnaire et le Trésor de la langue française informatisé, consultés à l'article « feu », donnent seulement la graphie à petit feu :

Le chagrin le fait mourir à petit feu. (Petit Robert.)

C'est toi, Louis! ton dîner est tout prêt dans la cuisine, mon enfant. J'ai laissé la soupe à petit feu. (Duhamel, dans le Trésor.)

Alors, c'est cela, je me laisserai mourir à petit feu, élégamment, au milieu de mes amis pâles d'émoi. (Miomandre, dans le Trésor.)

J'écrirais donc :

Ils adorent la nature, mais leur mode de vie la tue à petit feu.

* * * * *

  • Il faut dire qu'en Louisiane ou au Mississippi, chaque famille de pêcheur à une belle-famille qui travaille dans le pétrole.

À mon avis, on a voulu parler de familles entières ou presque : pour chaque famille de pêcheurs, une autre travaille dans le pétrole.

* * * * *

  • Ce sont les victimes de la marée noire qui montent les premiers aux barricades...

Ce sont les victimes de la marée noire qui montent les premières aux barricades...

Line Gingras
Québec

« Un romancier américain » : http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/291215/un-romancier-americain

Posté par Choubine à 03:50 - Langue et traduction - Commentaires [3] - Permalien [#]