Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

samedi 17 avril 2010

Pas une ne se ressemblerait

Se ressembler.

  • Chaque personne sur place était si isolée dans sa propre terreur pendant l'interminable minute de 16 h 53 que chacune pourrait en faire le récit seconde par seconde, et pas une ne se ressemblerait. Je peux seulement vous dire que la description du séisme par Dany est terriblement juste... (Chantal Guy, dans La Presse du 26 mars 2010.)

Étant donné le début de la phrase, on croirait que ce seraient les récits qui différeraient les uns des autres. Mais bon, chaque seconde a été vécue, sans doute, avec une intensité inimaginable, et se distinguerait donc... de chacune des autres, non? Et non pas d'elle-même :

... et pas deux ne se ressembleraient.

Cette formulation pourrait aussi renvoyer aux différents récits, bien entendu.

Line Gingras
Québec

« Un séisme, un livre » : http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/chantal-guy/201003/26/01-4264485-un-seisme-un-livre.php

Posté par Choubine à 00:55 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]