Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 26 février 2010

Une précision qui aurait parue impertinente

Elle a parue impertinente; elle avait parue impertinente; qu'elle ait parue impertinente; elle aurait parue impertinente; grammaire française; orthographe.

  • D'ailleurs, le cardinal Jean-Claude Turcotte a spontanément comparé la sainteté à une médaille d'or hier — une précision qui aurait parue impertinente, dans tous les sens du terme, il y a 25 ans. (Josée Boileau, dans Le Devoir du 20 février 2010.)

Je lis dans le Multidictionnaire et dans le Hanse-Blampain que le verbe paraître, au sens de sembler, s'utilise aujourd'hui avec l'auxiliaire avoir. Fort bien, mais le participe passé doit s'accorder en conséquence : non pas avec le sujet du verbe, mais avec le complément d'objet direct, s'il précède le verbe. Or, paraître est un verbe intransitif; c'est dire qu'il n'a jamais de complément d'objet direct (impertinente, adjectif, est attribut du sujet). Il fallait donc laisser le participe invariable :

... une précision qui aurait paru impertinente...

Line Gingras
Québec

« Canonisation du frère André – Perte de sens » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/283515/canonisation-du-frere-andre-perte-de-sens

    Posté par Choubine à 04:38 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

    Commentaires

    Poster un commentaire