Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

jeudi 4 février 2010

Où l'on confond la proie et le chasseur

  • Au fil des ans, Galella propose un puissant antidote au style hollywoodien, où la star trop maquillée et trop souriante pose artificiellement devant la caméra. À cette école figée et prévisible, Galella préfère l'approche du chasseur qui attend sa proie tapie dans l'ombre. (Nathalie Petrowski, dans La Presse du 7 octobre 2009.)

Ce n'est pas la proie qui reste tapie dans l'ombre, mais le chasseur qui l'attend : tapi.

Line Gingras
Québec

« Ron Galella : profession paparazzi » : http://www.cyberpresse.ca/opinions/chroniqueurs/nathalie-petrowski/200910/07/01-909132-ron-galella-profession-paparazzi.php

Posté par Choubine à 09:32 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [1] - Permalien [#]