Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 20 décembre 2009

Passé antérieur et conditionnel passé deuxième forme

Eurent justifié, eussent justifié; conditionnel passé deuxième forme et passé antérieur de l'indicatif; grammaire; orthographe.

  • Des exécutions transcendantes eurent peut-être justifié ces deux arrangements tout à fait gratuits. Hélas! Madame le violon-solo joua faux et grinça abondamment et la coordination ne régnait pas toujours au sein du petit orchestre. Dans le Bach, il fallut même recommencer la variation 27. (Claude Gingras, dans La Presse du 19 décembre 2009.)

Le passé antérieur de l'indicatif peut s'utiliser, dans un texte au style très soutenu, de la même façon que le passé composé (ou le passé surcomposé) dans une langue moins recherchée, pour marquer l'antériorité d'un fait par rapport à un autre fait passé. Cependant, le critique musical n'a pas voulu dire que les exécutions, parce qu'elles ont été transcendantes, ont peut-être justifié les deux arrangements – c'est une idée bien différente qu'il souhaitait manifestement exprimer : si les exécutions avaient été transcendantes, elles auraient peut-être justifié les arrangements.

De préférence au conditionnel passé première forme, que je viens d'employer, le journaliste a choisi le conditionnel passé deuxième forme. Il le pouvait certainement, mais dans ce cas il lui fallait écrire :

Des exécutions transcendantes eussent peut-être justifié ces deux arrangements tout à fait gratuits.

Line Gingras
Québec

« Les Musici en cacophonie » : http://www.cyberpresse.ca/arts/musique/critiques-de-concerts/200912/19/01-932610-les-musici-en-cacophonie.php

Posté par Choubine à 06:04 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Pourquoi choisir la prose d'un critique indélicat qui éreinte la prestation d'un artiste qui nje lui a rien fait et, qu'il n'aurait peut-être même pas été capable d'égaler, pour illustrer le propos? Doit-on citer en exemple la médiocrité frustrée et vindicative? Cela s'analyse sans doute...

    Posté par François, mercredi 11 novembre 2015 à 13:53
  • Pour faciliter votre analyse

    Et pourquoi pas, dans un carnet où l'on aborde principalement des difficultés de langue, à partir d'exemples puisés dans les journaux?

    Les vilains critiques aussi commettent des fautes.

    Posté par Choubine, mercredi 11 novembre 2015 à 14:26

Poster un commentaire