Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

samedi 29 août 2009

« On », qui donc?

  • Entendons-nous immédiatement sur ceci : 12 ans d'emprisonnement pour la fraude de 115 millions de Vincent Lacroix, ce n'est vraiment pas exagéré.

    Seul problème : on lui a infligé cette peine dans le mauvais procès. On l'a écrit plus d'une fois. (Yves Boisvert, dans La Presse.)

Le premier on désigne un juge; le second, les personnes qui ont commenté la décision du juge.

Dans la mesure du possible, il faut éviter l'emploi répété de on pour désigner des sujets différents; cela s'impose d'autant plus, ici, que la répétition se produit après seulement quelques mots. Je proposerais :

Seul problème : cette peine lui a été infligée dans le mauvais procès. On l'a écrit plus d'une fois.

Line Gingras
Québec

« Vincent Lacroix : la bonne décision » : http://www.cyberpresse.ca/opinions/chroniqueurs/yves-boisvert/200908/23/01-895128-vincent-lacroix-la-bonne-decision.php

Posté par Choubine à 00:30 - Langue et traduction - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 26 août 2009

L'agonie de qui?

Dont et la place de son antécédent; le pronom relatif et la place de son antécédent; place de la proposition incise; grammaire française; syntaxe du français.

  • «Au cours des mois suivants [après la mort de l'acteur], je me suis rendu compte avec effarement que dans les milieux du cinéma français, on avait commencé à parler de L'Enfance d'Icare comme du film qui avait tué Guillaume Depardieu, écrit Alex Iordachescu, dont l'agonie aurait été carrément filmée pour être intégrée dans la fiction. Ces rumeurs font du tort au film, mais aussi à la mémoire de Guillaume...» (Odile Tremblay.)

La journaliste a mis la proposition incise («écrit Alex Iordachescu») entre le pronom relatif dont et son antécédent, «Guillaume Depardieu». Résultat? À la première lecture, on jurerait qu'il est question de l'agonie d'Alex Iordachescu; seul le contexte nous apprend qu'il n'en est rien.

Pour dissiper l'équivoque, il suffit de déplacer l'incise, de manière à rapprocher le pronom relatif de son antécédent. Voici deux possibilités :

«Au cours des mois suivants [après la mort de l'acteur], écrit Alex Iordachescu, je me suis rendu compte avec effarement...»

«... Guillaume Depardieu, dont l'agonie aurait été carrément filmée pour être intégrée dans la fiction. Ces rumeurs font du tort au film, écrit Alex Iordachescu, mais aussi à la mémoire de Guillaume...»

Line Gingras
Québec

«Cinéma – Tournage maudit» : http://www.ledevoir.com/2009/08/26/264170.html

Posté par Choubine à 03:35 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

mardi 25 août 2009

Jamais nous nous exposons

Jamais et le ne explétif; jamais au sens négatif; grammaire française.

  • La pluie a peut-être plein de pouvoirs thérapeutiques que nous ignorons car jamais nous nous exposons à elle. (Stéphane Laporte.)

Au sens négatif de « à aucun moment », « en aucun temps », « en aucune occasion », jamais est généralement accompagné d'une négation – ne ou sans :

Depuis dix ans qu'il était à Rio de Janeiro jamais Kéroual n'avait raté l'arrivée ou le départ d'un bateau de France. (Cendrars, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

... car jamais nous ne nous exposons à elle.

J'ai consulté le Multidictionnaire et le Hanse-Blampain.

Line Gingras
Québec

« La pluie est magnifique » : http://www.cyberpresse.ca/opinions/chroniqueurs/stephane-laporte/200907/25/01-887218-la-pluie-est-magnifique.php

Posté par Choubine à 05:38 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 23 août 2009

Il était un jardin qu'on appelait la serre

  • La serre sert aussi à rattacher les gens à leur communauté. (Hélène Buzzetti.)

Je suggérerais :

La serre permet aussi de...
La serre aide
ou contribue aussi à...
La serre renforce aussi les liens entre les gens et leur communauté.

  • ... il [Jim Little] espère bien un jour obtenir sa certification de compost. Il pourrait alors vendre sa bonne terre à la serre de Karen, question de se substituer à celle qu'elle doit faire venir du sud.

Jim n'espère pas se substituer à de la terre : il aimerait substituer sa bonne terre à la terre qu'on fait venir du sud. Il fallait écrire :

... question de la substituer à celle...

Line Gingras
Québec

« Jardiner sous le soleil de minuit » : http://www.ledevoir.com/2009/08/20/263496.html

Posté par Choubine à 05:23 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 22 août 2009

Attendons

  • ... dans l'attente des résultats définitifs, qui sont attendus début septembre. (Claude Lévesque.)

... qui devraient être connus...

  • De nombreuses irrégularités ont entaché l'organisation de ces élections, au cours desquelles les Afghans étaient invités à élire, outre leur président, les 420 membres des assemblées provinciales.

... les Afghans étaient invités à choisir...

Line Gingras
Québec

« Les Afghans votent sous la menace » : http://www.ledevoir.com/2009/08/21/263627.html

Posté par Choubine à 01:44 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 21 août 2009

Le feu, le feu

  • L'enquête policière se poursuit et le feu est considéré comme suspect en raison de l'intensité du feu et la vitesse de sa propagation. (PC.)

On pouvait éviter la répétition; j'aimerais rappeler, en outre, que les prépositions à, de et en se mettent en général devant chacun des compléments :

... le feu est considéré comme suspect en raison de son intensité et de sa vitesse de propagation.

Line Gingras
Québec

« En bref - Incendie sur le Plateau : le mystère reste entier » : http://www.ledevoir.com/2009/08/20/263494.html

Posté par Choubine à 06:14 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 18 août 2009

Vite de tout trucage

  • Or on a maintenant un indice supplémentaire de la faisabilité du déplacement dans le temps grâce à quelqu'un qui se déplace très vide dans l'espace. (Jean Dion.)

Dans l'espace intersidéral?

(Je n'ai pas pu résister. La chaleur, sans doute.)

Line Gingras
Québec

« Quelque chose sur le feu » : http://www.ledevoir.com/2009/08/18/263227.html

Posté par Choubine à 00:54 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [2] - Permalien [#]

dimanche 16 août 2009

Qui est ses parents?

Qui, sujet ou attribut; grammaire française; orthographe d'accord.

  • Des petits changements affecteront légèrement le design du vélo, notamment l'inversion des freins sur les poignées, et Bixi ne s'appellera pas nécessairement Bixi. «Mais je peux vous assurer que personne ne va mettre en doute qui était son père et sa mère», a lancé Roger Plamondon, président du CA de la Société de vélo en libre-service. (Lisa-Marie Gervais.)

Dans le passage à l'étude, qui n'est pas sujet, mais attribut : son père et sa mère étaient... qui donc?

(Il y a inversion, en raison de l'interrogation indirecte.)

Line Gingras
Québec

«Bixi part à la conquête du monde» : http://www.ledevoir.com/2009/08/13/262685.html

Posté par Choubine à 18:14 - Langue et traduction - Commentaires [7] - Permalien [#]

vendredi 14 août 2009

Un coca sans sucres pour les températures chaudes

Vous trouverez dans les commentaires, à cette adresse, quelques réflexions – un peu rapides il est vrai – sur des questions d'une brûlante actualité.

Posté par Choubine à 04:37 - Langue et traduction - Commentaires [9] - Permalien [#]

mardi 11 août 2009

Il a bondit

Il a bondit; il a bondi; participe passé du verbe bondir; grammaire française; orthographe.

  • ... le nombre d'attentats fomentés contre le chef d'État américain a bondit de 400 %... (Cyberpresse.)

Le participe passé du verbe bondir ne prend pas de t :

La bête souple du feu a bondi d'entre les bruyères comme sonnaient les coups de trois heures du matin... (Giono, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

La forme bondit correspond à la troisième personne du singulier du présent ou du passé simple de l'indicatif :

Le téléphone sonna. Il était dix heures. Nous échangeâmes un regard étonné, puis plein d'espoir [...] Mon père bondit vers l'appareil, cria «Allo» d'une voix joyeuse. (Sagan, dans le Trésor.)

Il fallait écrire :

... le nombre d'attentats [...] a bondi...

Line Gingras
Québec

«Obama menacé 30 fois par jour» : http://www.cyberpresse.ca/actualites/ailleurs-sur-le-web/200908/04/01-889691-obama-menace-30-fois-par-jour.php

Posté par Choubine à 01:23 - Langue et traduction - Commentaires [10] - Permalien [#]