Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

samedi 29 août 2009

« On », qui donc?

  • Entendons-nous immédiatement sur ceci : 12 ans d'emprisonnement pour la fraude de 115 millions de Vincent Lacroix, ce n'est vraiment pas exagéré.

    Seul problème : on lui a infligé cette peine dans le mauvais procès. On l'a écrit plus d'une fois. (Yves Boisvert, dans La Presse.)

Le premier on désigne un juge; le second, les personnes qui ont commenté la décision du juge.

Dans la mesure du possible, il faut éviter l'emploi répété de on pour désigner des sujets différents; cela s'impose d'autant plus, ici, que la répétition se produit après seulement quelques mots. Je proposerais :

Seul problème : cette peine lui a été infligée dans le mauvais procès. On l'a écrit plus d'une fois.

Line Gingras
Québec

« Vincent Lacroix : la bonne décision » : http://www.cyberpresse.ca/opinions/chroniqueurs/yves-boisvert/200908/23/01-895128-vincent-lacroix-la-bonne-decision.php

Posté par Choubine à 00:30 - Langue et traduction - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    J'ai une belle-soeur, au demeurant très gentille, qui emploie le "on" pour ne désigner... qu'elle même. "On" n'aime pas cette confiture = "je n'aime pas".
    C'est un mot traître le on.

    Posté par Rosa, lundi 31 août 2009 à 16:44

Poster un commentaire