Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

samedi 21 février 2009

Ils se sont serrés la main

Ils se sont serrés la main; elles se sont serrées la main; ils se sont serré la main; elles se sont serré la main; se serrer la main; accord du participe passé du verbe pronominal; grammaire française; orthographe d'accord.

  • Les deux hommes se sont serrés la main. (Patrick Duquette, dans Le Droit.)

Messieurs Harper et Obama ne se sont pas serrés l'un contre l'autre; ils se sont serré la main. Lorsque le verbe pronominal a un complément d'objet direct, rappelons-le, c'est avec ce complément que s'accorde le participe passé – à condition, bien entendu, que le complément soit placé devant le verbe. Et si le complément vient après le verbe, comme dans le cas présent? Si le complément vient après le verbe, le participe passé reste invariable.

Le pronom réfléchi se est ici complément d'objet indirect : les deux hommes ont serré la main l'un à l'autre.

Line Gingras
Québec

« Le Messie sur la colline » : http://www.cyberpresse.ca/le-droit/actualites/actualites-nationales/200902/19/01-829263-le-messie-sur-la-colline.php

Posté par Choubine à 05:21 - Langue et traduction - Commentaires [4] - Permalien [#]