Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mercredi 3 décembre 2008

Ils se sont parlés

Ils se sont parlés; elles se sont parlées; nous nous sommes parlés; se parler; accord du participe passé du verbe pronominal; grammaire française; orthographe d'accord.

  • Les anciens chefs Jean Chrétien et Ed Broadbent se sont parlés à plusieurs reprises depuis jeudi... (Karine Fortin et Fannie Olivier, PC.)
  • On ignore pour l'instant si Mme Jean et M. Harper se sont parlés récemment au sujet de la crise. (Fannie Olivier, PC.)

Il arrive que le participe passé du verbe pronominal s'accorde avec le sujet du verbe; mais il faut d'abord, pour cela, que le pronom réfléchi ait pour seule fonction d'indiquer la forme pronominale – qu'il soit comme agglutiné au verbe. Ce n'est pas le cas dans les deux phrases ci-dessus, où le pronom se est complément d'objet indirect. Les anciens chefs ont parlé à qui? L'un à l'autre. On ignore si Mme Jean et M. Harper ont parlé à qui? Même réponse.

Le participe passé s'accorderait toutefois, le cas échéant, avec le complément d'objet direct antéposé, c'est-à-dire placé devant le verbe :

Ces joyeux lurons se sont parlé longtemps, et nul ne sait toutes les bonnes blagues qu'ils se sont racontées!

Line Gingras
Québec

« L'opposition dit pouvoir former un gouvernement de rechange » : http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-canadienne/200811/28/01-805409-lopposition-dit-pouvoir-former-un-gouvernement-de-rechange.php

« Les conservateurs ouvrent la porte à une prorogation » : http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-canadienne/200812/01/01-806208-les-conservateurs-ouvrent-la-porte-a-une-prorogation.php

Posté par Choubine à 02:52 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire