Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mercredi 29 octobre 2008

Avoir raison que

Avoir raison que; syntaxe du français.

  • Alors qu'il s'apprêtait à livrer un discours à forte teneur économique, M. Dion a poursuivi en rappelant les réussites libérales en matière de lutte contre le déficit pendant les années 1990. « Tous les Canadiens ont travaillé, mais s'il fallait en nommer trois, n'ai-je pas raison qu'il faudrait nommer trois Québécois [...]? » (Stéphane Dion, cité par Hélène Buzzetti. Monsieur Dion s'adressait aux membres de l'Empire Club et de l'Economic Club de Toronto; sans doute s'exprimait-il en anglais.)

On peut très bien employer avoir raison de + infinitif :

La suite lamentable n'a que trop montré comme il avait raison de se méfier de nous. (Butor, dans le Lexis.)

Aucun des neuf ouvrages de difficultés que j'ai consultés ne mentionne cependant le tour avoir raison que; je ne trouve pas non plus cette construction dans les dictionnaires généraux que j'ai sous la main (Petit Robert, Lexis, Trésor de la langue française informatisé). On aurait pu dire, à mon avis :

... n'ai-je pas raison de penser qu'il faudrait nommer trois Québécois...?
... ne faudrait-il pas nommer trois Québécois...?
... ne devrait-on pas nommer trois Québécois...?
... n'aurait-on pas raison de nommer trois Québécois...?

Line Gingras
Québec

« La grosse machine libérale se réveille » : http://www.ledevoir.com/2008/10/09/209842.html

Posté par Choubine à 05:19 - Langue et traduction - Commentaires [3] - Permalien [#]