Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 7 octobre 2008

N'être que l'unique

Ne... que.

  • Comme beaucoup, je suis écœuré de cette partisanerie insupportable qui éloigne tant d'électeurs de la chose publique - comme si ces engueulades et ces dénigrements permanents, ces publicités négatives ne devaient constituer que l'unique langage de la politique. (Jean-Jacques Stréliski.)

Ne... que signifie seulement, mais je doute fort que l'on ait voulu dire :

... comme si ces engueulades et ces dénigrements permanents, ces publicités négatives devaient constituer seulement l'unique langage de la politique.

L'engueulade, le dénigrement ne sont pas l'apanage des politiciens, c'est une évidence; le chroniqueur souligne du reste que ceux-ci sont capables de s'exprimer posément et avec courtoisie. Je pense donc que la restriction apportée par ne... que fausse le sens de la phrase et qu'il fallait écrire, tout simplement :

... comme si ces engueulades et ces dénigrements permanents, ces publicités négatives ne devaient constituer que l'unique langage de la politique.

Line Gingras
Québec

« Questions d'image - Une semaine et un jour » : http://www.ledevoir.com/2008/10/06/209299.html

Posté par Choubine à 05:37 - Langue et traduction - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    joli !

    Posté par Reixach, mercredi 8 octobre 2008 à 16:10

Poster un commentaire