Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 3 octobre 2008

Un homme pausé

Pausé ou posé; orthographe.

  • Aviez-vous déjà vu Stephen Harper sourire deux heures de suite? Tranquille, pau, sans complexe... (Yves Boisvert, dans La Presse.)

On peut dire d'une personne pondérée qu'elle est posée :

Ces dames avaient l'air très posé, très comme il faut. (Loti, dans le Petit Robert.)

Il hésitait entre une pause café et une pause dictionnaire. Mais il n'avait pas même le temps d'une demi-pause. Il soupira. Après une nuit blanche, il avait les idées noires, la voix fausse, l'écriture croche. Il n'avait pas conscience de la portée de ses paroles; cherchait en vain la clé de son comportement. Il avait perdu le rythme de sa vie, accélérait la cadence jusqu'à dépasser la mesure, risquait à tout moment la syncope; le sol se dérobait sous lui. C'était toujours le même refrain. Ses pensées dansaient une ronde folle; seul remède : mettre un bémol à ses activités, faire le point, retrouver le pas de marche. Peut-être alors redeviendrait-il l'homme posé d'autrefois, celui qui invariablement était au diapason, quand il ne donnait pas le ton. Quelqu'un cria tout près, avec l'accent du désespoir : « Garçon! Apportez-moi la note. »

Line Gingras
Québec

« Harper ne doit pas être fâché » : http://www.cyberpresse.ca/opinions/chroniqueurs/yves-boisvert/200810/01/01-25538-harper-ne-doit-pas-etre-fache.php

Posté par Choubine à 07:35 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [7] - Permalien [#]