Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 31 août 2008

L'asphalte défraîchie, ça vous a nuit?

Asphalte, masculin ou féminin; genre du nom asphalte; participe passé du verbe nuire; grammaire française; orthographe.

  • La cour d'école à l'asphalte défraîchie... (Clairandrée Cauchy.)

Asphalte, j'ai toujours besoin de le vérifier, est un nom masculin :

La cour d'école à l'asphalte défraîchi...

  • ... je n'ai pas fait d'études, ça m'a nuit beaucoup... (Michel Dolbec, PC, citant Céline Dion.)

On peut avoir fait des études et oublier que le participe passé du verbe nuire s'écrit nui, sans t - ou qu'asphalte est du genre masculin; mais les dictionnaires et les ouvrages de difficultés soutiennent admirablement la mémoire défaillante :

Cette accusation lui a beaucoup nui. (Petit Robert.)
De l'asphalte ramolli par la chaleur. (Multidictionnaire.)

Encore faut-il penser à les consulter.

Line Gingras
Québec

« 80, ruelle de l'Avenir » : http://www.ledevoir.com/2008/08/30/203528.html
« Céline Dion veut s'assumer davantage » : http://www.cyberpresse.ca/article/20080831/CPARTS03/80831090/-1/CPARTS03

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [9] - Permalien [#]

samedi 30 août 2008

Reprendre du collier

Reprendre du collier; reprendre le collier.

  • Quant au chef du NPD, Jack Layton, il estime que M. Harper manifesterait du « mépris » envers les institutions parlementaires s'il ne permettait pas aux députés de reprendre du collier le 15 septembre. (Hélène Buzzetti et Alec Castonguay.)

J'ai trouvé l'expression reprendre le collier dans le Petit Robert, le Lexis, le Multidictionnaire et le Trésor de la langue française informatisé, consultés aux articles « collier » et « reprendre »; aucun de ces ouvrages, toutefois, n'admet reprendre du collier - même si l'on peut dire reprendre du service. Le Petit Robert donne par ailleurs un exemple avec un déterminant possessif :

J'ai repris depuis longtemps mon collier habituel. (Sainte-Beuve.)

Line Gingras
Québec

« Les machines électorales s'emballent à Ottawa » : http://www.ledevoir.com/2008/08/23/202663.html

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [5] - Permalien [#]

vendredi 29 août 2008

Normal ou pas

Normal, suivi de l'indicatif ou du subjonctif; le verbe voir au subjonctif présent; grammaire française; orthographe.

  • « Ce n'est pas normal, quand deux personnes se lancent l'une contre l'autre à plusieurs reprises, que personne ne voit rien pendant les sept minutes du combat, souligne-t-il. Même pas un ou deux points... » (Marc Tougas, PC.)

L'adjectif normal, suivi d'une proposition introduite par la conjonction que, appelle le subjonctif :

Ce n'est pas normal que cette jeune femme soit si fatiguée après cinq minutes de marche.

Il est normal que tu veuilles voir tes amis.

Il trouve normal que tu le fasses. (Petit Robert.)

Comme le fait fut observé par des généticiens, il était normal qu'il fût interprété en terme génétique. (Morand, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

Et comme je l'ai signalé déjà, à la troisième personne du singulier du subjonctif présent, le verbe voir s'écrit non pas voit, mais voie :

Ce n'est pas normal [...] que personne ne voie rien...

Line Gingras
Québec

« Réjean Sergerie croit que sa fille méritait l’or » : http://www.cyberpresse.ca/article/20080823/CPPEKIN09/80822201/-1/CPPEKIN09

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 25 août 2008

Cauchemar récurent

Récurent ou récurrent; orthographe.

  • Un extraordinaire soin du détail. Le transport, ce cauchemar récurent à tous les Jeux, d'une efficacité inégalée à ce jour... (Pierre Foglia, dans La Presse.)

On écrirait correctement :

Les athlètes non médaillés récurent les casseroles.

Mais non, ils peuvent dormir sur leurs deux oreilles; le mauvais rêve, ce serait plutôt :

Le transport, ce cauchemar récurrent à tous les Jeux...

Line Gingras
Québec

« Tout simplement courir » : http://www.cyberpresse.ca/article/20080824/CPPEKIN/808240571/6750/CPOPINIONS05

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [4] - Permalien [#]

dimanche 24 août 2008

Météorologue ou météorologiste?

Faut-il dire météorologue ou météorologiste? me demande une lectrice.

D'après ce que je vois dans le Petit Robert, le Multidictionnaire, le Lexis et le Trésor de la langue française informatisé, on peut employer l'un ou l'autre de ces termes, suivant sa préférence personnelle, pour désigner le spécialiste de la météorologie. Selon le Petit Robert, météorologue serait apparu en 1783; météorologiste, en 1797.

(J'ai consulté aussi le Hanse-Blampain, le Colpron, le Chouinard et le Dagenais, où je n'ai pas trouvé d'avis sur la question.)

Line Gingras
Québec

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [3] - Permalien [#]

samedi 23 août 2008

C'est pas ç'a qui est ça

  • « Ç’a n'a pas lâché : le dos, le pied et de nouveau le dos, tout juste avant les Jeux. » (L'entraîneur Michel Larouche, cité par Robert Laflamme, PC.)

Cela a n'a pas lâché? Ça ne va pas trop fort, on dirait. Il fallait écrire : Ça n'a pas lâché. Ç'a demandé combien de temps, cette relecture?

Line Gingras
Québec

« La séparation Larouche-Despatie s'est faite en douceur » : http://www.cyberpresse.ca/article/20080821/CPPEKIN09/80821071/-1/CPPEKIN09

Posté par Choubine à 23:59 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 22 août 2008

Quoiqu'il en soit

Quoiqu'il en soit; quoi qu'il en soit; grammaire; orthographe.

  • Quoiqu'il en soit, M. Sergerie reste fier de sa fille, qui a réussi à ne pas se laisser déconcentrer par le gigantisme des Jeux. (Marc Tougas, PC.)

Lorsqu'on veut dire « bien que », on écrit quoique en un seul mot :

Quoiqu'il en soit parfaitement capable, je ne pense pas qu'il vous causera d'ennuis.

Quoiqu'il en soit à ses premières armes, il montre beaucoup d'assurance.

Pour rendre l'idée de « en tout état de cause », « de toute façon », c'est plutôt la locution quoi qu'il en soit qu'il faut utiliser :

Quoi qu'il en soit, M. Sergerie reste fier de sa fille, qui a réussi à ne pas se laisser déconcentrer par le gigantisme des Jeux.

Line Gingras
Québec

« Réjean Sergerie croit que sa fille méritait l’or » : http://www.cyberpresse.ca/article/20080822/CPPEKIN09/80822201/-1/CPPEKIN09

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

jeudi 21 août 2008

Mise en veilleuse

  • Parallèlement aux démarches qu'il va faire, Gilbert va reprendre les études universitaires en pharmacie, à l'Université de Montréal, qu'il avait mise en veilleuse depuis un an. (PC.)

Qu'est-ce que le cycliste avait mis en veilleuse? Non, pas l'Université de Montréal; pas la pharmacie non plus, mais les études universitaires en pharmacie :

Parallèlement aux démarches qu'il va faire, Gilbert va reprendre les études universitaires en pharmacie, à l'Université de Montréal, qu'il avait mises en veilleuse depuis un an.

Line Gingras
Québec

« Cyclisme - Martin Gilbert est satisfait malgré sa mésaventure » : http://www.ledevoir.com/2008/08/21/202273.html

Posté par Choubine à 16:20 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [3] - Permalien [#]

mercredi 20 août 2008

Chacune étaient considérées

Chacun ou chacune, noyau du groupe sujet; accord du verbe avec chacun ou chacune suivi d'un complément; grammaire française; syntaxe du français; orthographe d'accord.

  • Dans les faits, chacune des médaillées de mardi étaient considérées comme des négligées. Elles ont été aidées par un coup du sort, quand la favorite, l'Américaine Lolo Jones, a vu son pied se prendre dans l'avant-dernière haie. (PC.)

Le noyau du groupe sujet chacune des médaillées de mardi, c'est chacune : le verbe et l'attribut doivent donc, en principe, se mettre au singulier : ... chacune [...] était considérée comme une négligée. Mais il me paraîtrait préférable, vu le contexte, d'opter pour un sujet pluriel :

Dans les faits, toutes les médaillées de mardi étaient considérées comme des négligées. Elles ont été aidées par un coup du sort...

Line Gingras
Québec

« Athlétisme - Une athlète surgit de l'obscurité » : http://www.ledevoir.com/2008/08/20/202133.html

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 19 août 2008

Ellipse de l'auxiliaire

Ellipse de l'auxiliaire; changement d'auxiliaire; passage de la forme pronominale à la forme active; grammaire française; syntaxe du français.

  • Si le pape s'était aussitôt adressé avec force aux victimes et exigé de tous les membres de l'Église une réponse... (Jean-Claude Leclerc.)

Le verbe exiger demande ici l'auxiliaire avoir; comme celui-ci n'a pas été employé dans la proposition précédente (et qu'en outre on passe de la forme pronominale à la forme active), on ne peut pas en faire l'ellipse :

Si le pape s'était aussitôt adressé avec force aux victimes et avait exigé de tous les membres de l'Église une réponse...

Line Gingras
Québec

« Le pape et la pédophilie - Par-delà les excuses, des causes inexpliquées » : http://www.ledevoir.com/2008/07/28/199419.html

Posté par Choubine à 17:28 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]