Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

lundi 18 août 2008

Voir ou laisser voir

  • Dans la culture du sud de l'Afghanistan, une femme n'a pas le droit de laisser un étranger lui toucher la main ou de voir son visage. (PC.)

Une femme n'a pas le droit de voir le visage d'un étranger? C'est bien ce que semble affirmer le journaliste, mais je n'en crois rien : une femme, plutôt, n'a pas le droit de laisser voir son visage par un étranger - elle n'a pas le droit de laisser un étranger voir son visage. Il fallait s'abstenir de répéter la préposition :

Dans la culture du sud de l'Afghanistan, une femme n'a pas le droit de laisser un étranger lui toucher la main ou voir son visage.

Line Gingras
Québec

« Afghanistan - L'enfance se termine souvent à 11 ans » : http://www.ledevoir.com/2008/07/31/199779.html

Posté par Choubine à 23:59 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]