Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

samedi 16 août 2008

Ce dont on ne se prive pas d'invoquer

Ce dont, ce que; pronom relatif; grammaire française; syntaxe du français.

  • Vrai que les raisons de jeter la pierre aux Palestiniens ne manquent pas, ce dont ne se prive d'ailleurs pas d'invoquer l'État israélien au nom de ses prérogatives sécuritaires. (Guy Taillefer.)

On peut se priver - ou ne pas se priver - de quelque chose, mais on invoque quelque chose, et non pas de quelque chose. Ce que semble signifier la phrase de l'éditorialiste, c'est que l'État israélien ne se prive pas d'invoquer le fait que les raisons de jeter la pierre aux Palestiniens ne manquent pas. Si c'était effectivement l'idée à rendre, il fallait écrire :

Vrai que les raisons de jeter la pierre aux Palestiniens ne manquent pas, ce que ne se prive d'ailleurs pas d'invoquer l'État israélien au nom de ses prérogatives sécuritaires.

Mais l'auteur a peut-être aussi voulu dire :

Vrai que les raisons de jeter la pierre aux Palestiniens ne manquent pas; l'État israélien ne se prive d'ailleurs pas de les invoquer, au nom de ses prérogatives sécuritaires.

Line Gingras
Québec

« Obama en fait trop » : http://www.ledevoir.com/2008/08/02/200050.html

Posté par Choubine à 20:20 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]