Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mercredi 16 juillet 2008

Couper l'herbe sous les pieds

Couper l'herbe sous les pieds; couper l'herbe sous le pied.

  • ... dans l'espoir de couper l'herbe sous les pieds de ses voisins... (Serge Truffaut.)

Faut-il dire couper l'herbe sous le pied ou couper l'herbe sous les pieds?

Le Petit Robert, le Multidictionnaire, le Lexis et le Trésor de la langue française informatisé consignent la locution couper l'herbe sous le pied (à quelqu'un ou de quelqu'un). Les exemples proposés sont légèrement différents dans certains cas :

Gide coupe l'herbe sous le pied de ses historiographes... (Blanche, dans le Trésor.)

L'histoire a coupé l'herbe sous les pieds des vieux militants, fils de Jaurès ou fils de Maurras. (Mauriac, dans le Lexis.)

Pour couper l'herbe sous les pieds à tout concurrent photographe. (Cendrars, dans le Trésor.)

Le Hanse-Blampain, à l'article « couper », admet explicitement les deux formes.

Line Gingras
Québec

« Premier pas » : http://www.ledevoir.com/2008/07/15/197706.html

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    En autant qu'on ne coupe pas le pied au lieu de couper l'herbe!

    Héhé...

    Posté par Danaée, lundi 21 juillet 2008 à 15:44

Poster un commentaire