Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

lundi 14 juillet 2008

Ils se sont donnés jusqu'au 11 juillet

Ils se sont donnés ou ils se sont donné; se donner, accord du participe passé du verbe pronominal; grammaire française; orthographe d'accord.

  • M. MacDonald et son épouse [...] ont décidé d'échanger leur maison et se sont donnés jusqu'au 11 juillet pour évaluer les propositions qui leur seront faites. (PC.)

Il arrive que le pronom réfléchi, dans le verbe pronominal se donner, soit complément d'objet direct et entraîne donc l'accord du participe passé :

Elle s'est donnée à cette cause.
Ils se sont donnés pour de grands réformateurs.

Se donner s'emploie aussi comme pronominal passif; en pareil cas, le participe s'accorde avec le sujet :

Cette pièce s'est donnée dans plusieurs pays.
Les fraises se sont quasiment données cet été-là.

Dans la phrase à l'étude, toutefois, le pronom réfléchi est complément d'objet indirect - ils ont donné à eux-mêmes jusqu'au 11 juillet :

M. MacDonald et son épouse [...] se sont donné jusqu'au 11 juillet...

Le participe passé pourrait néanmoins s'accorder, mais il faudrait que le verbe ait aussi un complément d'objet direct antéposé (c'est-à-dire qui le précède) :

M. MacDonald et son épouse se sont donné une échéance, fixée au 11 juillet.

L'échéance qu'ils se sont donnée est fixée au 11 juillet.

Line Gingras
Québec

« L'homme au trombone rouge souhaite faire du troc à nouveau » : http://www.cyberpresse.ca/article/20080617/CPINSOLITE/80617199/-1/CPINSOLITE

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire