Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 11 juillet 2008

Ça ne sert à rien

  • Désabusés par les scandales, le spectacle perpétuel auquel se livrent les politiciens, les mensonges qu'on nous sert à toutes les sauces, les citoyens ont tout abandonné. Ils justifient leur inaction en disant que ça ne sert à rien, que quoiqu'ils fassent, ils se sentent impuissants et que tous leurs efforts ne servent à rien. (Lise Payette.)

Leur inaction, ça ne sert à rien? On pourrait du moins éliminer les répétitions :

Ils justifient leur inaction en disant qu'ils se sentent impuissants.
Ils justifient leur inaction en disant que tous leurs efforts ne servent à rien.
Ils justifient leur inaction en disant que quoi qu'ils fassent, ça ne sert à rien.

Quoique est conjonction et s'écrit en un seul mot s'il signifie bien que; mais au sens de quelle que soit la chose que, il s'agit plutôt d'une locution pronominale, en deux mots :

Quoiqu'ils fassent de leur mieux, ils n'arrivent à rien.
Quoi qu'ils fassent, ils n'arrivent à rien.

Line Gingras
Québec

« Le ministre et sa bonne tête » : http://www.ledevoir.com/2008/07/11/197225.html?sendurl=t

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]