Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

lundi 23 juin 2008

La peur de, de, de...

  • La peur de perdre ses amis, d’être tout seul dans une grande école, de se perdre, de se faire battre ou voler, d’avoir beaucoup de devoirs et des profs qui n’expliquent pas grand-chose comptent parmi les craintes des élèves inquiets. (Louise Leduc, dans La Presse.)

La peur a plusieurs compléments déterminatifs, mais demeure le noyau, singulier, du groupe sujet - avec lequel le verbe doit s'accorder. Seulement, on n'apprend rien à personne en disant que la peur... compte parmi les craintes. J'écrirais peut-être :

Les élèves inquiets [ou Certains élèves] ont peur, entre autres, de perdre leurs amis, d'être tout seuls dans une grande école, de se perdre, de se faire battre ou voler, d'avoir beaucoup de devoirs et des profs qui n'expliquent pas grand-chose.

La peur de perdre ses amis, d’être tout seul dans une grande école, de se perdre, de se faire battre ou voler, d’avoir beaucoup de devoirs et des profs qui n’expliquent pas grand-chose donne des cauchemars aux élèves inquiets [ou à certains élèves].

Line Gingras
Québec

« Vaincre la peur du secondaire » : http://www.cyberpresse.ca/article/20080623/CPACTUALITES/80622109/1019/CPACTUALITES/?utm_source=Fils&utm_medium=RSS&utm_campaign=ACTUALITES

Posté par Choubine à 23:38 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]