Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 22 juin 2008

La première sera la dernière

  • Les paroles de la version nazie et de l'hymne allemand actuel sont issues de la même chanson, das Deutschlandlied, composée par August Heinrich Hoffmann en 1841 sur une musique de l'Autrichien Joseph Haydn.

    Utilisée dans son intégralité comme hymne national à partir de 1922, la version actuelle ne reprend que la troisième strophe, tandis que les Nazis se limitaient à la première. C'est cette dernière que les téléspectateurs malentendants ont vue sur leur écran lundi soir. (AFP.)

... les Nazis se limitaient à la première. C'est cette dernière... Cette formulation ne me semble pas équivoque, mais quand même, elle donne un peu le tournis. On aurait pu écrire :

... les Nazis se limitaient à la première. C'est celle-ci que les téléspectateurs malentendants ont vue...

* * * * *

Au contraire de ce que paraît indiquer la structure de la phrase, ce n'est pas la version actuelle qui a été utilisée dans son intégralité à partir de 1922, puisque cette version ne reprend que la troisième strophe. Je pense qu'on a voulu dire :

Cette chanson a été utilisée dans son intégralité comme hymne national à partir de 1922; la version actuelle ne reprend que la troisième strophe, tandis que les Nazis se limitaient à la première.

Line Gingras
Québec

« Télé suisse : cours de rattrapage sur l'hymne national allemand » : http://www.cyberpresse.ca/article/20080619/CPINSOLITE/80619100/6006/CPINSOLITE

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [4] - Permalien [#]