Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 4 mai 2008

Le genre qui dit merci

  • Quant aux légères modifications de la vérité (que les Anglais ont baptisées white lies), visant à ne pas blesser, du genre « dit merci à grand-maman pour le magnifique foulard qu'elle t'a tricoté », ou encore « il a un look très intéressant, ton nouvel amoureux », s'ils demeurent des mensonges (le foulard est atroce, l'amoureux pouilleux), ils sont généralement moins mal vus qu'une honnêteté parfois brutale. (Silvia Galipeau, dans La Presse.)

Ce ne sont pas le foulard, le look ni l'amoureux qui demeurent des mensonges, mais les modifications de la vérité :

Quant aux légères modifications de la vérité [...] si elles demeurent des mensonges [...] elles sont généralement moins mal vues qu'une honnêteté parfois brutale.

* * * * *

Pour que votre enfant soit plus tard du genre qui dit merci, faites-lui des recommandations du genre « dis merci à grand-maman ». C'est impératif.

Line Gingras
Québec

« Ma maman me ment » : http://www.cyberpresse.ca/article/20080425/CPACTUEL/804250684/-1/CPACTUEL

Posté par Choubine à 23:59 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

  • C'est vraiment un impératif !

    Posté par Rosa, lundi 5 mai 2008 à 18:27

Poster un commentaire