Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

lundi 7 avril 2008

Les objectifs que je m'étais fixés

Les objectifs qu'elle s'était fixée; les objectifs qu'elle s'était fixés; se fixer, accord du participe passé du verbe pronominal; grammaire française; orthographe d'accord.

  • Les objectifs que je m'étais fixés ont été atteints.

L'accord de fixés est-il correct, me demandait hier Danaée? Quelle est la règle?

Lorsque le verbe pronominal a un complément d'objet direct, c'est toujours avec celui-ci que le participe passé s'accorde, pourvu que le complément soit placé devant le verbe : j'avais fixé quoi? des objectifs. On écrit donc, comme l'a fait Danaée :

Les objectifs que je m'étais fixés ont été atteints.

Si le complément est placé après le verbe, le participe demeure invariable :

Elle s'était fixé des objectifs.

Et le pronom réfléchi, s' (ou m', dans l'exemple soumis par Danaée)? Dans le cas présent, c'est un datif - un complément d'attribution (objet second répondant à la question « à qui? ») désignant la destinataire de l'action exprimée par le verbe : elle avait fixé des objectifs à elle-même.

Line Gingras
Traductrice indépendante
Québec

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [18] - Permalien [#]

Commentaires

    Ouille, ouille, ouille. Ok pour la première phrase mais je dois faire la faute à chaque fois pour "Elle s'était fixé des objectifs".

    Du coup, j'arrête de me fixer des objectifs par écrit, je préfère les dire haut et fort ;-)

    Posté par Mijo, mardi 8 avril 2008 à 07:16
  • En fait on retombe sur la règle d'accord de l'auxiliaire avoir : normal puisqu'il y a un complément.

    Posté par Rosa, mardi 8 avril 2008 à 14:47
  • Tu peux aussi rappeler Choubine la règle très particulière de se succéder...

    Posté par Rosa, mardi 8 avril 2008 à 14:49
  • Se succéder

    J'en ai parlé ici : http://chouxdesiam.canalblog.com/archives/2006/08/09/2422025.html

    Posté par Choubine, mardi 8 avril 2008 à 14:54
  • Merci, j'ai bien aimé les commentaires.

    Posté par Rosa, mercredi 9 avril 2008 à 03:14
  • Merci, chère Choubine, de tes lumières!

    J'envoie le lien à ma collègue. Ton explication est très claire!

    Posté par Danaée, samedi 12 avril 2008 à 17:32
  • Merci.

    pourriez-vous, s'il vous plait, me donner une petite explication sur la phrase suivante qui ne me semble pas correcte :

    faire appliquer les règles que se sont fixées la communauté.

    Pour moi, les règles sont COD donc on accorde le participe passé fixer au féminin pluriel, et le sujet est la communauté, donc le verbe être à la troisième personne du singulier, non ?

    Posté par ben, mardi 14 juin 2011 à 07:37
  • Vous avez parfaitement raison, Ben. Il fallait écrire : Faire appliquer les règles que s'est fixées la communauté.

    Posté par Choubine, mardi 14 juin 2011 à 12:18
  • merci beaucoup. Pourriez-vous me donner la règle précise svp ? Mon explication n'est pas très "scientifique"...

    Posté par ben, mardi 14 juin 2011 à 12:31
  • L'auxiliaire «être» se met au singulier parce qu'il s'accorde avec le sujet, «communauté». Le sujet est inversé, c'est-à-dire qu'il est placé après le verbe, mais cela ne change rien à son rôle de sujet ni à la façon dont le verbe doit s'accorder; on le voit bien si l'on rétablit l'ordre habituel des mots dans la phrase : Faire appliquer les règles que la communauté s'est fixées.

    Comme je le disais plus haut, lorsque le verbe pronominal a un complément d'objet direct, c'est toujours avec celui-ci que le participe passé s'accorde, pourvu que le complément soit placé devant le verbe. Pour trouver le complément d'objet direct, on pose la question comme si l'on avait l'auxiliaire «avoir» : la communauté a fixé quoi? des règles. (J'ajouterai qu'elle les a fixées à elle-même : le pronom réfléchi, «s'», est un datif, ou complément d'attribution, répondant à la question «à qui?».)

    Posté par Choubine, mardi 14 juin 2011 à 13:07
  • un grand merci, c'est très clair !

    Posté par ben, mardi 14 juin 2011 à 13:16
  • Je vous en prie.

    Posté par Choubine, mardi 14 juin 2011 à 13:23
  • Merci

    Heureusement qu'il y a des explications comme les vôtres sur le web car on épargne du temps en apprenant, merci beaucoup !. Je vous ajoute dans mes favoris ! Merci indirectement à votre prof de la polyvalente de Donnacona, il a bien travaillé.

    Posté par pascale, mardi 15 janvier 2013 à 12:10
  • Merci de vos bons mots, Pascale, c'est très gentil!

    Posté par Choubine, mardi 15 janvier 2013 à 16:11
  • Merci beaucoup pour cet éclaircissement!

    Posté par Franléo, jeudi 20 février 2014 à 10:49
  • Bonjour et vraiment merci pour ces explications. Ce soir, j'ai été désarçonnée par cette phrase dans le journal en ligne Libération : "Le ministre de l'Economie a arpenté mercredi le marché de Noël et le centre commercial de la Défense, une cible que s'étaient fixé les tueurs du 13 novembre."

    Je pense que fixé est fautif et doit s'écrire "fixée" féminin singulier (COD antéposé "une cible"). Est-ce juste, Madame ? Merci d'avance.

    Posté par Yamina, mercredi 25 novembre 2015 à 14:40
  • Bonjour Yamina,

    Oui, c'est tout à fait juste.

    Posté par Choubine, mercredi 25 novembre 2015 à 15:47
  • Merci de votre confirmation et je vais me faire une joie de vous lire régulièrement maintenant que j'ai découvert votre passionnant blog.

    Posté par Yamina, jeudi 26 novembre 2015 à 15:09

Poster un commentaire