Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

lundi 31 mars 2008

Effarrant, comme ce pays est obsédé dans la guerre

Obsédé dans; obsédé par; effarrant ou effarant; grammaire française; syntaxe du français; orthographe.

  • C’est surtout une histoire qui survient dans un pays qui incarcère à un rythme effarrant [...] C’est aussi une histoire qui survient dans un pays absolument obsédé, je vous le rappelle, dans une guerre à la drogue perdue d’avance. (Patrick Lagacé.)

On peut dire qu'un pays est engagé dans une guerre; mais c'est plutôt la préposition par que l'on emploie avec obsédé :

Étudiant obsédé par son travail. (Petit Robert.)

Il était si obsédé par le froid qu'il parlait de voler les lampions de l'église. (Blais, dans le Lexis.)

Dès son enfance il [Byron] est obsédé par son pied bot, que ses parents lui reprochent constamment. (Mounier, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

Il est obsédé par le désir d'avoir la plus haute note. (Multidictionnaire.)

Il est obsédé par une idée fixe. (Hanse-Blampain.)

* * * * *

Effarant s'écrit avec un seul r.

Line Gingras
Traductrice indépendante
Québec

« Le salopard du mois (De l’année? De la décennie? Du siècle?)? » : http://blogues.cyberpresse.ca/lagace/?p=70721040

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire