Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 23 mars 2008

L'être ou ne pas l'être - mais quoi, au juste?

  • Sans connaître le coréen, il est facile de saisir la trivialité de l'émission aperçue au petit écran et dans laquelle l'animateur interpellait, avec force courbettes, une dame d'un âge certain déguisée en jeunette, lourdement maquillée et qui, pour le plaisir évident d'un public criard, acceptait de se déhancher gauchement au rythme d'une musique tonitruante sous les rires entendus de l'auditoire en studio. Si dépaysement il y a, c'est bien celui de ne pas l'être à 20 heures d'avion de Montréal. (Denise Bombardier.)

Être ou ne pas être... dépaysement?

Je ne vois pas ce que le pronom l' peut bien représenter, si ce n'est l'adjectif dépaysé, que la chroniqueuse n'a cependant pas employé. Elle aurait pu écrire :

Si dépaysement il y a, c'est bien parce qu'on n'est pas dépaysé, à 20 heures d'avion de Montréal.

Line Gingras
Traductrice indépendante
Québec

« Voyage à l'ère planétaire - 4 » : http://www.ledevoir.com/2008/03/22/181792.html

Posté par Choubine à 23:59 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [2] - Permalien [#]