Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 27 janvier 2008

Les adversaires à l'Europe

Adversaire à, adversaire de; adversaire à ou de; adversaire et son complément; adversaire et la préposition; grammaire française; syntaxe du français.

  • Cela étant, autant l'épisode portugais de Brown a contrarié les Britanniques des deux camps, autant la reconnaissance par les chefs d'État présents à Lisbonne a réveillé la fibre des nationalistes et des adversaires à une Europe plus économique que politique. (Serge Truffaut.)

D'après les exemples que j'ai recueillis, le complément du nom adversaire se construit au moyen de la préposition de :

Les adversaires du matérialisme. (Bergson, dans le Petit Robert.)

Ce sont des adversaires du libre-échange. (Multidictionnaire.)

Quel ordre social ils nous proposent, ces partisans du despotisme et de l'intolérance, ces ennemis des lumières, ces adversaires de l'humanité, quand elle porte le nom de peuple et de nation? (G. de Staël, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

Je pense qu'il aurait fallu écrire :

Cela dit, autant l'épisode portugais de Brown a contrarié [...] autant la reconnaissance [...] a réveillé la fibre des nationalistes et des adversaires d'une Europe plus économique que politique.

Line Gingras
Québec

«Sortie à l'anglaise» : http://www.ledevoir.com/2007/12/15/168661.html

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire