Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

samedi 26 janvier 2008

Les chroniqueurs et les (euses)

Parenthèses et féminisation; forme féminine entre parenthèses; genre non marqué; masculin générique.

  • Maintenant que TQS est menacée de faillite et de disparition, journalistes, chroniqueurs (euses) et intellectuels montent au créneau au nom de la liberté d'information et de la diversité des points de vue. (Gil Courtemanche.)

L'auteur, on pourrait le croire, ne tient pas en grande estime les chroniqueuses : s'il se donne la peine de les distinguer de leurs collègues masculins, c'est pour les réduire à une finale entre parenthèses. Je constate toutefois, avec une certaine perplexité, que les intellectuelles échappent à ce traitement... humoristique. Faut-il conclure qu'il ne s'en est trouvé aucune pour défendre le mouton noir de la télé?

Je parie plutôt que monsieur Courtemanche a seulement voulu dire :

Maintenant que TQS est menacée de faillite et de disparition, journalistes, chroniqueurs et intellectuels montent au créneau...

Il n'y a aucune raison de penser, ici, que le masculin ne désigne pas aussi bien les femmes que les hommes.

Line Gingras
Québec

«Pour en finir avec TQS» : http://www.ledevoir.com/2008/01/26/173391.html

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]