Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

jeudi 3 janvier 2008

Hugo Boss y voisine Benjo

Voisiner quelqu'un ou voisiner avec quelqu'un; voisiner quelque chose ou voisiner avec quelque chose; construction du verbe voisiner; grammaire française; syntaxe du français.

  • Parallèlement, des entrepreneurs locaux redonnent vie à la rue Saint-Joseph, qui vient de perdre sa dernière section de toiture. Aujourd'hui, Hugo Boss y voisine Benjo, un magasin de jouets... (Carolyne Parent.)

Marie-Éva de Villers signale que voisiner, au sens d'«être à côté de», introduit son complément au moyen de la préposition avec :

Les rosiers voisinent avec les pivoines dans mon jardin.

Cet avis correspond à ce que je trouve dans le Petit Robert :

Je voisinais à table avec quatre agents. (Céline.)

L'onyx et l'améthyste voisinaient avec le saphir et le diamant. (Daniel-Rops.)

Le Trésor de la langue française informatisé reçoit également cet emploi :

Des jeunes gens qui parlaient haut y voisinaient avec des filles, aux lèvres et aux joues peintes, aux voix éraillées... (Bourget.)

Sur la table, des cartes étaient alignées, et voisinaient avec une boîte de marrons glacés. (Arland.)

Il signale en outre la construction avec complément d'objet direct, qu'il donne cependant pour rare :

L'Olympe, grâce à moi, voisinait de nouveau la terre. (Gide.)

Je recommanderais donc d'écrire :

Aujourd'hui, Hugo Boss y voisine avec Benjo...

Line Gingras
Québec

«Québec - Le Saint-Roch Nouvo» : http://www.ledevoir.com/2007/12/29/170223.html
(Note : La partie revitalisée du quartier Saint-Roch a été baptisée «Nouvo Saint-Roch».)

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire