Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 9 novembre 2007

Pour ce faire

Pour ce faire; ville ou Ville; expression de la cause, expression du but; syntaxe; orthographe.

  • Comme la plupart des autres candidats en lice en 2007, M. Bellemare se dit très préoccupé par «l'augmentation effrénée des dépenses de la ville», notamment la masse salariale. Pour ce faire, il entend mener lui-même les négociations... (Isabelle Porter.)

L'expression pour ce faire renvoie à une intention, un projet, un but dont il vient d'être question. De quoi s'agit-il donc, ici? La phrase précédente exprime seulement une inquiétude; ce n'est pas un but, mais une raison d'agir. Il faudrait donc soit la présenter comme telle, soit préciser l'objectif qu'on se donne : veut-on freiner l'augmentation des dépenses? stopper cette augmentation? ou même réduire les dépenses? Je proposerais, selon le cas :

... C'est pourquoi il entend...
... Pour cette raison, il entend...

... Pour ralentir cette augmentation, il entend...
... Pour y mettre un terme, il entend...
... En vue de réduire les dépenses, il entend...

* * * * *

D'après le Multidictionnaire et Le français au bureau, on écrit ville avec une majuscule lorsque ce nom désigne l'administration municipale :

La Ville a accepté de financer ces travaux.

Line Gingras
Québec

«Élection à Québec - Bellemare adopte la méthode Boucher» : http://www.ledevoir.com/2007/11/08/163538.html

Posté par Choubine à 10:18 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Ah ! Et dit-on "merci de votre aide" ou "merci pour votre aide" ? Perso, j'emploie la deuxième proposition.

    Posté par Reixach, dimanche 29 juin 2008 à 11:36
  • Les deux prépositions sont admises, d'après ce que je vois dans le Petit Robert et le Multidictionnaire. Ex. : Merci de ton aide, merci pour ton cadeau. (Multidictionnaire.)

    Posté par Choubine, dimanche 29 juin 2008 à 16:39

Poster un commentaire