Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

lundi 8 octobre 2007

Essouflé, il a failli percuté l'embarcadaire

Essouflé ou essoufflé; embarcadaire ou embarcadère; failli + infinitif ou participe passé; c'a été ou ç'a été; grammaire française; orthographe.

  • L'aventurier a accosté à un embarcadaire de Greenwich... (Agence France-Presse.)

On écrit abécédaire, mais embarcadère.

  • «Je suis bouleversé. Je ne peux pas le croire... 13 ans, c'a été un long voyage. C'a été toute ma vie», a-t-il lancé sur la télévision Sky News, essouflé et visiblement épuisé. «C'a été vraiment dur au début», s'est souvenu l'aventurier à la barbe nourrie.

Ç'a été, ça prend - ç'aurait pris - une cédille.

Essoufflé, avec deux f.

  • Il s'est aussi échoué sur un récif aux Antilles, a failli percuté une baleine...

Il a failli mourir, a failli avoir un accident, a failli percuter une baleine.

Line Gingras
Québec

«13 ans de tour du monde à la seule force de ses muscles» : http://www.cyberpresse.ca/article/20071006/CPACTUALITES/71006042/5406/CPINSOLITE

Posté par Choubine à 07:41 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire