Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 28 août 2007

Une antidote ou un antidote?

Une antidote; un antidote; genre du nom antidote.

  • Selon lui [l'ancien maire de Québec, monsieur Jean-Paul L'Allier], le monde politique perd une femme qui était «une antidote très forte au cynisme politique». (Presse Canadienne.)

Peu importe que l'on parle d'une femme - en l'occurrence madame Andrée Boucher, mairesse de Québec, décédée subitement vendredi dernier -, antidote est un nom masculin :

Madame Boucher était un antidote puissant contre le cynisme... et contre l'ennui.

Line Gingras
Québec

«L'Allier rend hommage à son ex-adversaire» : http://www.cyberpresse.ca/article/20070825/CPACTUALITES/70825041/-1/CPACTUALITES

Posté par Choubine à 19:23 - Langue et traduction - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Je trouve votre blog vraiment très intéressant. J'apprends un tas de choses. Continuez surtout, c'est enrichissant.

    Bien à vous.

    Posté par Monsieur Julien, mercredi 29 août 2007 à 08:25
  • Merci, Monsieur Julien; c'est gentil.

    Posté par Choubine, mercredi 29 août 2007 à 10:14
  • Heu?

    Au passage: les noms de fonction telles que maire, docteur, ministre, professeur et ainsi de suite n'ont plus de féminin depuis je crois deux ou trois ans, bien que tous les Francophones continuent d'utiliser mairesse, doctoresse...
    ex: on dit Mme LE ministre, Mme LE docteur, Mme LE maire...

    Posté par Octocolombus, mardi 25 septembre 2007 à 17:47
  • L'usage est différent au Québec, où il est admis - et aujourd'hui très fréquent - de dire et d'écrire «la ministre», «la mairesse» (pour celle qui exerce les fonctions de maire), «la docteure». Nous employons aussi des féminins du type «la professeure», «l'auteure», qui sont recommandés par l'Office québécois de la langue française.

    Ces formes peuvent être choquantes lorsqu'on n'a pas l'habitude de les voir..., et les deux dernières paraissent discutables d'un point de vue strictement grammatical; mais je dirais que c'est un choix de société.

    Posté par Choubine, mardi 25 septembre 2007 à 18:40

Poster un commentaire