Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

samedi 23 juin 2007

Construction du gérondif

Gérondif; sujet implicite du gérondif; se sentir, verbe attributif; grammaire française; syntaxe du français; orthographe.

  • C'est en reconnaissant l'apport indéniable des aînés qu'ils se sentiront davantage membre à part entière de cette société qu'ils ont façonnée durant tant d'années. (Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés.)

Se sentir étant un verbe attributif (ils se sentiront = ils auront le sentiment d'être), membre doit s'accorder avec le sujet, ils : ... ils se sentiront davantage membres à part entière...

* * * * *

La phrase à l'étude serait mieux structurée si le gérondif, en reconnaissant, avait pour sujet (implicite) celui du verbe dont il est complément circonstanciel. (Voir à ce propos Le bon usage, douzième édition, paragraphe 328.) Comment faire en sorte que les aînés se sentent davantage membres à part entière de la société? En reconnaissant leur apport indéniable, d'après la ministre. Je suggérerais donc :

C'est en reconnaissant l'apport indéniable des aînés qu'on les amènera à se sentir davantage membres à part entière...

C'est en reconnaissant l'apport indéniable des aînés qu'on leur permettra de se sentir davantage membres à part entière...

Line Gingras
Québec

«Les conditions de vie des aînés» : http://www.ledevoir.com/2007/06/22/148144.html?fe=1330&fp=127439&fr=27427

Posté par Choubine à 00:05 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire