Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

jeudi 10 mai 2007

Accords imparfaits

  • Le seul ennui, c’est qu’il avait été adopté en plein_ effervescence souverainiste... (Michel C. Auger, dans Le Soleil.)

Effervescence est un nom féminin : en pleine effervescence.

  • Le PQ devra se demander si son projet politique – qui est encore très proche de la souveraineté-association imaginée par René Lévesque à la fin des années 1960 – est encore la meilleure pour le Québec des années 2010.

La proposition relative, détachée par des tirets, apporte sans doute une précision utile; elle ne fait cependant pas partie du message essentiel de la phrase : Le PQ devra se demander si son projet politique est encore le meilleur pour le Québec des années 2010.

  • Avec son départ, les péquistes n’ont plus le choix, ni de bouc émissaire commode : ils devront se poser les questions qu’ils ont soigneusement évité__ depuis des années.

Le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir, on le sait mais encore faut-il se le rappeler au moment opportun, s'accorde avec le complément d'objet direct, si ce dernier précède le verbe. Ils ont évité quoi? les questions : évitées. On écrirait toutefois :

Ils devront réfléchir aux questions qu'ils ont soigneusement évité de se poser.

Ils ont évité quoi? de se poser certaines questions.

Line Gingras
Québec

«Entre le chef et le programme» : http://blogues.cyberpresse.ca/mcauger/?p=606140928

Posté par Choubine à 05:40 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]