Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 3 septembre 2006

Avec quoi on bat ses parents?

À l'école de rang, on n'en menait pas large ce jour-là. C'était la visite de monsieur l'inspecteur, et je serais bien embêtée de vous dire qui, de la maîtresse ou des élèves, se tenait les fesses le plus serré.

Je ne connais pas les détails de cette journée. Mais je sais qu'à un moment donné, monsieur l'inspecteur posa une question à laquelle personne ne se pressa de répondre. «Avec quoi on bat ses parents? avec un bâton de fer ou avec un bâton de bois?» Ma mère, bonne élève, finit par lever la main - l'honneur de la classe était en jeu; crut bien faire en choisissant l'instrument le moins cruel.

«On ne bat pas ses parents», gronda l'inspecteur.

Comme elle était ravie, ma mère, le jour où je tombai dans le piège à mon tour. Mais à vrai dire je me demandais si ça existait, des bâtons de fer.

Non pas que je m'en serais servie, hein.

Line Gingras

Posté par Choubine à 19:05 - Petite chronique dominicale - Commentaires [7] - Permalien [#]