Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

jeudi 18 mai 2006

Qui fait quoi?

On; pronom indéfini on; sujet représenté par on; infinitif; sujet implicite de l'infinitif.

  • Comment un couteau, perçu comme tel par n'importe quel être humain sensible et raisonnable, peut-il devenir, à travers le prisme de la Charte, un signe sacré dès lors qu'on l'enrubanne ou qu'on le glisse dans son fourreau au point d'en accepter l'usage par certains alors qu'on l'interdit formellement à tous les autres? (Denise Bombardier.)

Il faut veiller à ce que le pronom indéfini on représente toujours la ou les mêmes personnes, à l'intérieur d'un paragraphe et en particulier d'une phrase, de manière à éviter toute confusion.

Dans le passage à l'étude, on désigne cependant deux groupes : les sikhs, d'une part, et les juges de la Cour suprême, d'autre part. Et le lecteur se demande, en outre, quel peut être le sujet implicite du verbe à l'infinitif, accepter - ce n'est pas le on qui enrubanne le couteau ni qui le glisse dans son fourreau, même si la construction de la phrase et l'absence de virgule devant au point de le laissent croire un instant; ce ne saurait être non plus le couteau qui peut devenir un signe sacré, évidemment; mais quelle autre possibilité? Il ne reste que le on qui interdit, et qui, comme il vient après l'infinitif, n'est pas le premier auquel on pense...

Reformulation possible :

Comment un couteau, perçu comme tel par n'importe quel être humain sensible et raisonnable, peut-il devenir, à travers le prisme de la Charte, un signe sacré dès lors qu'on l'enrubanne ou qu'on le glisse dans son fourreau, au point où son usage sera permis à certains, et formellement interdit à tous les autres?

Line Gingras

«Le carcan» : http://www.ledevoir.com/2006/03/11/104094.html

Posté par Choubine à 05:14 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire